Jeux en Société

Soirée du 7 juin 2022

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (16) :

Anne-C, Gérôme, Louis, Stéphan, Ben, Michel, Rémi, Yo, Cyrille, Lionel, Seb, Vincent, Frédéric, Marie-Astrid, Nico B., Pierre

Parties jouées :

Hawaï x1, Dune Imperium x1, Spring Fever x1, Carnegie x1, AuZtralia x1, Go for gold x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • AuZtralia
    • AuZtralia (2018)
    • Martin Wallace
    • Nuts Publishing
    • 4 joueurs
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Louis : 8.0
    • Gérôme : 7.0
    • Anne-C : 7.0
    • Stéphan : 7.5

    Les commentaires :

    • Stéphan :
      On est de gentils paysans créant des champs en Australie. Pas de chance de méchants grands anciens (chtulu même) viennent tout détruire !
      Les champs c’est des points de victoires perso, alors que les anciens on peut les taper à plusieurs. A nous de voir comment gérer notre ferme.
      Le jeu laisse une grande place au hasard, tirage/déplacement des monstres, batailles.
      On a de l’interaction, du hasard, un thème. Perso je trouve que ça marche bien. J’en referais plus souvent.
  • Carnegie
    • Carnegie (2022)
    • Xavier Georges
    • Quined Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Yo : 8.0
    • Ben : 8.5
    • Rémi : 7.0
    • Michel : 7.0

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Fort de mon expérience, je tente cette fois ci de contrer le démarrage full R&D. Pour le coup, je construit plein de département et je fais de la R&D mais en plutôt en fin de partie.
      ça a fonctionné mais en fait, plutôt que la stratégie, ce qui va bien dans le jeu (j'ai l'impression) c'est le timing que l'on a avec les autres adversaires. Si les actions des autres vont bien avec notre stratégie alors ça roule sinon même si t'as une strat béton, si les autres ne vont pas dans ton sens, c'est la galère. Tu n'as pas les ressources ou les mecs placé au bon moment, t'es en décalage et ça pique. Rémi en a fait les frais sur cette partie.
      Du coup, un peu comme à Race, il faut bien lire et anticiper (ou influencer) les actions des adversaires. 
      Très bon jeu en tout cas.
    • Rémi :
      ​Et Ben qui fait le salaud en tapant gratuitement sur le dernier juste pour le fun !!! Partie de merde ! J'ai pas fait les frais d'un mauvais timing mais du fait d'être après Ben ! ;)
      Il me fait perdre 13 pts juste en me bloquant le chemin pour le plaisir ! Ah j'ai couiné ! Mais bon le fun, je respecte.
      Je me suis encore planté en ne suivant pas ma stratégie R&D initiale et en essayant justement trop de me caler sur les actions des autres. Trop fatiguant d'anticiper les tours des autres pour se rendre compte qu'ils pensent que tu pense qu'il vont jouer ça du coup ils jouent autre chose ... Et ben anticiper les coups des autres c'est pas facile. C'est plus sûr de retourner la tête du joueur d'avant pour s'assurer qu'il joue ce qui nous arrange ! ;)
    • Michel :
      ​Effectivement, c'est un jeu où l'expérience doit jouer à plein. 

      Déjà sur le "rythme" du jeu, avec ce mécanisme de choix d'action bien pensé, mais qui fait que l'on ne choisit une action qu'une fois sur quatre. Il faut donc que les actions que vont choisir les autres soient bien dans sa propre stratégie. Je trouve que cet aspect est encore plus marqué qu'à Race ou Puerto Rico, car choisir son action n'apporte aucun bonus particulier (et par conséquent, l'action choisie par les autres est aussi forte que si on l'avait choisie soi-même).

      Ensuite, j'ai mis deux-trois tours à comprendre qu'il faut envoyer ses gars en mission : Ce n'est pas négatif du tout (alors que j'avais l'impression que l'on "perdait" un peu en les envoyant). Egalement,  j'ai fait l'erreur d'enlever un bonhomme des déplacements, et je m'en suis mordu les doigts pendant 1 ou 2 tours. Le jeu est exigeant et présente une courbe d'apprentissage, ce qui n'est pas dérangeant.

      Enfin, envoyer des bonhommes dans quelle région ? Il y a comme un rythme imposé par l'apparition des zones sur les pistes de tours, qui change d'une partie sur l'autre, et anticiper les zones à occuper ou pas s'apprend.

      Par contre, j'ai cette impression de mécanismes bien huilés mais sans âme. On envoi des gars "en mission", mais pour faire quoi ? Ils reviennent et déclenchent une série de revenus correspondant à des maisons que l'on a placé sur tout le plateau. Et sur celui-ci, il faut arriver à relier des villes, mécanisme qui vient un peu comme un cheveu sur la soupe. J'ai cette impression que l'on a voulu complexifier volontairement le jeu, juste pour faire fumer le cerveau par des impacts imbriqués et complexes entre toutes les actions, et pas réellement parce que le jeu en avait "besoin".

      Mais le jeu est bon, agréable, chaque choix est crucial et doit être réfléchi. J'en referai bien une ou deux pour confirmer ou infirmer cette première impression.
  • Dune Imperium
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Lionel : 8.0
    • Cyrille : 6.5
    • Vincent : 7.0
    • Seb : 7.5

    Les commentaires :

  • Go for gold
    • Go for gold (2021)
    • Kaddy Arendt, Steffen Benndorf
    • Nürnberger-Spielkarten-Verlag GMBH
    • 4 joueurs
    Durée : 0h10

    Les notes :

    • Yo : 3.0
    • Ben : 6.0
    • Michel : 7.0
    • Rémi : 6.0

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Comme Michel a trouvé Carnegie trop "tableur excel" et que je le voit sans arrêt avec un ark nova sous le bras, je lui ai naturellement proposé un jeu plus dans ses goûts avec ce go for gold qui allie tout ce qu'il aime dans les jeux, c'est à dire de la grosse moulasse et un minimum de reflexion.

      Issue d'une gamme minimaliste de roll and write dans un emballage papier avec un dé et un crayon, go for gold s'apprend en 2 minutes et il en faudra à peine plus pour jouer.
      Il est axer sur la prise de risque et de la moule au dé.
      Sur ce format, ça se sort rapidement, alors je le ressortirai mais c'est oubliable.
    • Michel :
      ​A part des règles un peu trop longues à expliquer, presque plus longues que la partie, c'est parfait pour ce format.
      Bon, après, c'est un jeu de dé avec un papier et un crayon...
    • Rémi :
      ​là j'ai gagné ;)
  • Hawaï
    • Hawaï (2012)
    • Grégory Daigle
    • Filosofia
    • 4 joueurs
    Durée : 1h45

    Les notes :

    • Marie-Astrid : 8.5
    • Frédéric : 9.0
    • Pierre : 8.0
    • Nico B. : 8.0

    Les commentaires :

    • Nico B. :
      ​Pierre découvrait le jeu et Pierre nous a roulé dessus.
      Bref, Pierre qui roule amasse beaucoup de points !
  • Spring Fever
    • Spring Fever (2011)
    • Friedemann Friese
    • Filosofia
    • 4 joueurs
    Durée : ??

    Les notes :

    • Pierre : 6.5
    • Marie-Astrid : 6.5
    • Frédéric : 6.5
    • Nico B. : 7.0

    Les commentaires :

    • Nico B. :
      ​Sympa ce petit jeu de bluff rapide. Le ratio durée/fun est bon pour une fin de soirée.
      Fred nous l'a décrit comme un Perudo avec des cartes et moins d'info. Je préfère dire comme un Skull avec plus de contrôle.
      Et c'est la le petit problème de ce jeu qui navigue entre deux eaux. Je suis convaincu qu'il est mieux avec les cartes ramassées cachées et tout se joue à la mémoire et à la tchatche plutôt qu'aux calculs de fin de partie qui nuisent un peu au jeu et à son rythme. A tester la prochaine fois.
      J'y vois des bons points par rapport à Perudo : pas de joueurs éliminés avant la fin, possibilité de se refaire si on part mal en échangeant nos cartes escargots...
      J'y vois des bons points par rapport à Skull. Contrairement à Skull où tout se joue sur le metagame et l'habitude de jouer avec les mêmes personnes pour que le jeu soit intéressant, dans Spring fever, même la première partie est bien et on a un peu plus de contrôle sur ce qui se passe (avec nos voisins seulement par contre).
      Au final, on a bien rigolé et la partie était agréable. J'avais juste pas compris que c'était un jeu sur les fleurs et pas sur les escargots.

A noter :

  • Cyrille :
    ​il manque caylus 1h30 remi moi nicolas
© 2022 Jeux en Société - Jouer à 2048