Jeux en Société

Soirée du 26 juillet 2022

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (12) :

Ben, Cyrille, Michel, Thomas, Anne-C, Frédéric, Lionel, Nico B., Gerome, Manu, Stephan, Vlady

Parties jouées :

Les Châteaux de Bourgogne (Die Burgen von Burgund) x1, Imperial Steam x1, Underwater Cities x1, Non Merci x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Imperial Steam
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Thomas : 7.5
    • Ben : 10.0
    • Cyrille : 7.3
    • Michel : 8.5

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Première partie pour mes 3 compères. Je galère un peu sur la longue mise en place mais après ça a tourné au niveau des règles.
      Sauf que Dom m'avait précisé à l'époque de bien aiguiller les joueurs au début car le jeu est exigeant et on peut se retrouver bloqué si on fait pas gaffe à un ou deux trucs.
      Et j'oublie ces précisions. La suite va donc être compliqué...

      Mes 3 compères craquent direct pour un ingénieur, je ne fais pas gaffe et derrières ils ont plus une thune.
      Thomas lance son réseau à gauche puis repars depuis le début avec un nouveau réseau vers le bas là où sont les 2 autres..
      Bref, la cata pour mes 3 compères assez rapidement.

      J'aide Michel (malgré tout ce que vous pourrez lire par la suite) à refaire surface. 
      Cyrille semble s'en sortir mais en fait non et à mi-partie c'est la cata...
      Thomas, ne pleurant pas comme les 2 autres, je ne fais pas trop gaffe mais en fait c'est le pire, il n'a plus rien à faire ou presque...

      En fait il y a toujours moyen de s'en sortir en cours de partie. Il ne faut pas hésiter à emprunter et bien choisir son réseau.
      Le plus important reste de pouvoir construire des usines.

      Moi dans tout ça, je me retrouve seul sur ma route avec tout qui va bien et je pête le score.

      Bon, c'est un gros jeu, exigeant. Mais c'est tellement bien ! en plus thématiquement c'est ouf.
      Plein de mécanique bien pensé, le cerveau qui fume constamment, de l'anticipation à mort et beaucoup d'interaction.
      Clairement un de mes jeux préférés.
    • Cyrille :
      ​Le coté positif :

      Il a l'air punitif comme Through the ages , pour la suite on verra il  n' y pas beaucoup de direction stratégique , tout semble se décider sur les subtilités des mêmes tactiques.
    • Michel :
      ​Le jeu est exigeant : Quelques erreurs en début de partie, et on galère 2-3 tours à refaire surface. Il faut bien calculer les gains potentiels que l'on va avoir à l'avenir avant de faire une dépense, au risque de se retrouver bloqué. Bref, le jeu n'est pas très "error-friendly".

      Et comme souvent dans ce type de jeux, il y a quelques conseils de base à donner aux débutants.
      Et Ben nous laisse tous les trois faire la même erreur sans sourciller, avant, au troisième tour (sur 8), de dire "ha, oui, je vois que vous galerez... j'aurais du vous dire qu'au premier tour il ne fallait pas faire ça ou ça... C'est des erreurs évidentes dès qu'on a fait une partie, mais vous n'en avez fait aucune..."

      Bref... A l'enchère initiale, je paye quasi le max pour jouer premier, je paye un spécialiste en plus de deux gus (et donc je n'ai plus d'argent du tout), et je joins une première ville moisie qui n'apporte pas grand chose. Même plus de quoi me payer une usine, ou un rail de plus pour le tour d'après. Je mets deux ou trois tours à remonter ça.

      Ben, qui ne fait aucune erreur au premier tour, et laissé libre dans son coin, finit avec un score stratosphérique. Je ne m'en sors pas trop mal grâce à un rappel de règle opportun (la capacité de perdre 10% de son score final contre un peu de thune de suite - vous parlez d'une "aide"...), et l'avance que j'avais prise sur le trajet que mes deux compagnons d'infortune ne faisaient que suivre. Ceux-ci m'ont quand même gêné, en prenant des emplacements d'usine et en livrant dans les grosses villes que j'avais jointes, mais au global, c'est eux qui étaient les plus limités à cause de ces parcours identiques.

      Au global, je referai bien quelques parties de ce jeu. Outre son exigence, les actions s'enchainent bien, on calcule au gulden ou au cube de ressource près ses actions, l'interaction est très présente, et le plateau se renouvelle à chaque partie. Très bon.
  • Les Châteaux de Bourgogne (Die Burgen von Burgund)
    Durée :

    Les notes :

    • Anne-C : 8.0
    • Frédéric : 8.5
    • Lionel : 8.0
    • Nico B. : 8.0

    Les commentaires :

    • Nico B. :
      Dans la dernière manche, je pensais être juste derrière Fred en le titillant pour la première place.
      Résultat, Fred est 3ème et je finis avec la médaille en chocolat !
      Lionel a finalement bien gérer ses deux derniers tours (on aurait du la lui prendre cette tuile vache) et cumule pas mal de pts cachés (d'autant qu'il n'avait pas compté les grandes tours marrons que l'on compte normalerment au fil de la partie) pour nous dépasser et s'adjuger une belle victo... Ah ben en fait non : sur le dernier tour Anne Cé nous fait une remontada de l'espace alors qu'elle était très loin derrière au score pendant toute la partie. Mais avec deux zones fermées à 5 cases + des moutons qui scorent +- 20pts et un paquet de tuiles jaunes à points, elles doublent tout le monde. Sachez que le TGV passe en Bourgogne !
  • Non Merci
    • Non Merci (2004)
    • Thorsten Gimmler
    • Amigo
    • 3 joueurs
    Durée :

    Les notes :

    • Lionel : 7.0
    • Nico B. : 7.0
    • Frédéric : 8.0

    Les commentaires :

  • Underwater Cities
    Durée : 3h00

    Les notes :

    • Gerome : 8.0
    • Manu : 9.0
    • Vlady : 7.5
    • Stephan : 8.0

    Les commentaires :

    • Stephan :
      Pas jouer à underwater depuis longtemps. J’ai eu du mal à savoir si il faut scorer un peu tout le temps ou viser un moteur à ressources et les gros gains en fin de partie.
      Je choisi finalement l’option faire des usines de dessalement et les points à la fin. Ca se tient au score.
      Le hasard de la pioche des cartes semble avoir été favorable à Manu. En ajoutant sa connaissance du jeu il est devant. 

A noter :

  • Stephan :
    ​@Ben : la thématique à Imperial Steam, c'est la cata impérial ?
  • Nico B. :
    ​"Thomas, ne pleurant pas comme les deux autres..."
    C'est une Lapalissade ça !
  • Antoine B. :
    Si tu ne peux pas gagner à Imperial Steam, gagne au moins au concours de la pleureuse !
© 2022 Jeux en Société - Jouer à 2048