Jeux en Société

Soirée du 26 mars 2019

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (20) :

Eliot, Gerome, Michel, Stephan, Gabriel, Nico, Rémi, Anne-C, Aurélien, Isabelle, Raphaël, Dom B., Matthieu, ReiXou, Vincent, Frédéric, Benjamin, Marine, Muriel, Victor

Parties jouées :

Blackout: Hong Kong x1, Space Gate Odyssey x1, Wingspan x2, Underwater Cities x1, Robin Wood x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Blackout: Hong Kong
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Gerome : 9.0
    • Eliot : 8.0
    • Stephan : 8.5
    • Michel : 8.5

    Les commentaires :

    • Stephan :
    • Michel :
      ​Une partie tendue jusqu'au bout, où il fut difficile de savoir qui allait gagner.
      Pour ma part, un mauvais choix d'objectifs en début de partie ralentit ma progression. Mes pions se situent au Sud, et je ne profite pas bien des secteurs qui se ferment au Nord de la carte.
      Mais je récupère le diplomate (un cube posé contre un riz), qui me permettra de finir un secteur à 7 emplacements in extremis au dernier tour. Au global, je marque plus de 30 points dans ce dernier tour, alors qu'on finit à moins de 15pts entre le premier et le dernier. Un petit miracle quand on sait que la partie aurait pu durer un tour de moins...

      Par rapport aux critiques générales sur ce jeu, qui disent qu'il n'y a pas beaucoup d’interactions entre les joueurs, pour le coup, cette fois-ci, nous avons trouvé qu'il y en avait eu pas mal. Il y avait bataille sur le choix des objectifs, sur les lieux des explorations, sur la fermeture des secteurs... L'ordre du tour a servi plusieurs fois, car le dernier joueur voulait voir ce que faisaient ses adversaires avant de jouer... Bref, il y a bien eu prise de bec entre nous, et pas une partie "multiplayer solitaire".
  • Robin Wood
    • Robin Wood (2018)
    • Alexis Campart
    • Bad Taste Games
    • 3 joueurs

    2 parties

    Durée : 20 min

    Les notes :

    • Nico : 8.0
    • Rémi : 9.0
    • Gabriel : 8.0

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Deux parties rapides et bien tendues. c'était vraiment super sympa. Mes bluffs n'ont pas du tout marché et les autres ont été plus rapides que moi à trouver les bonnes cartes.
      Je tente un bluff à la sorcière au premier tour ...

      ... Et bien comme l'ambassadeur à Coup ua premier tour, ça passe pas ...

      ... en tout cas je vais le ressortir souvent, ça joue vite, c'est malin, un peu de mémoire, un peu de bluff et une belle ambiance.
    • Gabriel :
      assez malin plein de bluff qui peut être collectif ( ce que je comprend mal sur la 2e partie éliminant Rémi en donnant par là même l'info de la victoire à Nico )
  • Space Gate Odyssey
    Durée : 2h40

    Les notes :

    • Anne-C : 7.5
    • Raphaël : 7.0
    • Aurélien : 8.0
    • Isabelle : 8.5

    Les commentaires :

    • Isabelle :

      Partie de découverte pour les 4 joueurs.

      Le but du jeu est de construire une station spatiale pour ensuite envoyer des colons sur 5 exoplanètes (via 3 portails). Seulement 5 actions sont possibles, matérialisées par des salles. On choisit une action en déplaçant un ingénieur dans la salle correspondante et on peut effectuer autant de fois cette action que le nombre total d’ingénieurs et robots que l’on possède dans cette salle (les autres joueurs présents peuvent aussi effectuer l’action). Les points de victoire proviennent principalement des colonisations, avec des façons de scorer différentes pour chaque planète.

      On commence doucement par construire sa station pour se créer un moteur, mais cette partie du jeu est en fait un véritable défi d’optimisation. Il faut bien choisir ses tuiles et les agencer de façon à pouvoir ensuite coloniser le + possible et le + vite possible. Il n’y a pas vraiment d’interaction dans cette partie du jeu, mais il y en a par contre dans le choix de la salle pour les actions et dans la colonisation des planètes (jeu de majorité).

      Le point négatif du jeu est que si on prend du retard et surtout si on fait des erreurs d’agencement, ça me semble quasi impossible de se rattraper… ça a été mon cas car au début j’ai essayé d’avoir beaucoup d’ingénieurs bonus (qui ensuite laissent une tuile de plus à traverser) et j’ai essayé d’éviter de laisser des couloirs ouverts, alors que le + important est vraiment de minimiser les futurs déplacements en ayant des arrivées de colons juste à côté des portails ! De plus, à voir si après plusieurs parties, quand on a bien compris l’agencement qu’il faut faire dans sa station, le challenge reste toujours là…

  • Underwater Cities
    Durée : 3h30

    Les notes :

    • ReiXou : 9.0
    • Vincent : 8.5
    • Matthieu : 8.5
    • Dom B. : 9.0

    Les commentaires :

    • Matthieu :
      ​J'en avais entendu parler, vaguement, de loin, avec de bons échos.
      Un jeu qui est assez simple dans ses règles au final mais où les possibilités ultra nombreuses pourront provoquer un certain temps de réflexion de jeu.
       
      L'objectif est de construire des villes sous marines avec leurs modules de production dans le but d'engranger des points de victoires et d'accomplir des objectifs.
       
      A son tour, on choisit une action (construction de structures, activation de cartes, prendre des ressources...). Le choix de ces actions est bien tendax. Très peu d'actions pour les joueurs, du coup il y a une vrai bataille pour l'ordre du tour à chaque manche.
      En complément de cette action, on va jouer une carte de sa main devant soi. Si elle est de la couleur de l'action choisie, elle s'activera/restera en jeu.
      C'est ici qu'intervient la partie combo de cartes à la terraforming mars : effet permanent, one shot, carte nécessitant de choisir une action. Elles permettront clairement de monter en puissance toute la partie.
       
      On va jouer 3 actions par manche, et au bout de 3/4 manches il y aura une phase de production où tout ce que l'on a construit va produire (PV, ressources). Ensuite on nourrira nos cités avec des algues fraichement récoltées.
      Après 11 manches, fin du jeu.
       
      De mon coté ca s'est pas mal passé. Je finis ex eaquo premier avec ReiXou. Je me suis focalisé sur une stratégie sans trop me préoccuper de ce que faisais mes voisins : j'avais récupéré deux cartes objectifs : la thune et la construction de labos améliorés. Du coup j'ai essayé de faire essentiellement ça toute la partie et ça a payé.
       
      En complément de mes deux objectifs principaux qui me rapportaient des points, je score honorablement sur le reste.
       
      Au final une découverte très plaisante, et assurément, il y a moyen d'optimiser le temps de jeu après une première partie.
    • Dom B. :
      ​Très bon résumé de Matthieu. Juste, 10 manches et pas 11 (4 / 3 / 3).

      J'ai fait hier en rigolant une vanne sur un "Agricola sous l'eau mixé avec Terraforming", mais à y repenser c'est plutôt pas mal comme parallèle, notamment au niveau des sensations de jeu. C'est peut-être d'ailleurs pour ça que j'aime tant, alors que j'ai pas accroché plus que ça à TM.

      Le cœur du jeu c'est quand même le choix de l'action à jouer, et la carte vient influer sur ce choix car on essaie d'optimiser cette possibilité de combo, mais finalement comme on est un peu dépendants de la pioche, faut bien se débrouiller avec ce que l'on a en main, et parfois la couleur matche pas, et on ne fait qu'une action plateau.

      Et un peu comme dans Agricola, les cartes en main génèrent la variété des parties, alors que le plateau lui est toujours le même.

      Ouai, j'aime bien cette comparaison finalement!

      Bon sur la partie hier, comme souvent le gars qui explique un jeu qu'il ne maitrise pas totalement reste souvent à surveiller que tout le monde ait bien pigé les règles, et se foire sur sa partie! J'ai mal compris une carte avant de la jouer, et au moment où je la pose je me rend compte de mon erreur, mais trop tard. 2 / 3 actions à mettre en place une combo que je pensais sympa, mais en fait non, il n'y aura jamais de combo! Du coup un peu de temps gaspillé, et même si toute la partie j'étais un peu devant tout le monde, à la fin je ne score pas autant, et finis dernier en compagnie de Vincent.
  • Wingspan
    • Wingspan (2019)
    • Elizabeth Hargrave
    • Matagot
    • 4 joueurs
    Durée : 1h15

    Les notes :

    • Nico : 5.0
    • Frédéric : 6.0
    • Rémi : 7.0
    • Gabriel : 6.5

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​On a joué plus vite que vendredi dernier, mais sans forcément prendre le temps de lire les petits caractères des 3 cartes visibles de la pioche.
      J'ai fait une partie très différente de la précédente, ce qui est agréable ! Mais toujours avec cette petite impression de faire un Deus sans le plateau territoire...
      Et avec des cartes toutes différentes, c'est la rançon de la très bonne exploitation du thème oiseau : même si les bonus d'auto-activation, de pose ou d'activation lors des actions des autres reviennent de carte en carte, il faut les lire un minimum et l'iconographie ne facilite pas la lecture à distance. Autre risque, ne pas activer telle ou telle carte parce qu'on n'a pas vu qu'un autre joueur faisait l'action attendue.
      Un jeu pas mauvais, très beau et très bien thématisé, mais que je rejouerai plus volontiers à 3, pour raccourcir un peu les tours et mieux suivre ce qui se fait autour de la table.
    • Rémi :
      ​De la combo de cartes simple avec des objectifs collectifs en majorité, des actions qui se renforcent en jouant des oiseaux. C'est fluide et agréable.

      J'aime beaucoup le thème et les pouvoirs des oiseaux et la mécaniques fonctionnent bien avec : les prédateurs mangent les petits oiseaux de la pioche, on gère les oiseaux migrateurs et c'est fort et sympa, les oiseaux d'eau sont bien identifiables.

      Seul bémol, on joue un peu dans son coin en dehors des objectifs collectifs. ça manque de pan dans ta gueule même si ça peut être une fausse bonne idée.
    • Gabriel :
      ​Un jeu de combo sympa, certes les cartes sont toutes différentes, mais pas grâce à la variété des "pouvoirs" des différents oiseaux, mais bien plus via leurs caractéristiques "de base" ( lieu de vie, coût, capacité du nid en nombre d’œufs ), la petite frustration vient de la peut être un peu faible quantité de "pouvoir différents ( une dizaine, déclinés en différents types d'oiseaux )
      Après, c'est joli et ça se joue vite
      ( passé les premières parties, 1h semble réaliste )
      et j'aime bien mécanique des oiseaux, qui en plus de leur pouvoir améliorent l'action de la ligne dans laquelle ils sont posés.

      Pour les interactions : en effet c'est limité : un peu de concurrence sur la mangeoire, un peu sur la "rivière" de carte des oiseaux.
      Sur cette partie ça se passe bien pour moi : que des oiseaux qui vont dans la mangeoire et la prairie : or je comprend après la fin de la partie que ce sont les actions que l'on fait le plus : pour poser 1 oiseau pioché, on doit dépenser 1 à 3 ressources et 1 ou 2 œufs.
  • Wingspan
    • Wingspan (2019)
    • Elizabeth Hargrave
    • Matagot
    • 4 joueurs
    Durée : 2h10

    Les notes :

    • Marine : 8.0
    • Muriel : 7.0
    • Victor : 8.0
    • Benjamin : 7.5

    Les commentaires :

    • Benjamin :
      ​Joli thème pour ce jeu familial.
      Les combos des cartes sont sympas et il y a plusieurs moyens de faire des points de victoire.

      Quelques défauts cependant : 
      - les cartes sont peu lisibles au début (ça va mieux en cours de partie) mais faut s'accrocher pour lire les cartes au milieu.
      - il manque un peu d'interaction à mon gout

A noter :

  • Frédéric :
    ​Apparemment, on a surtout joué des jeux qui étaient dans la liste des votes les 2 semaines passées !
  • Gabriel :
    Ben, oui, quand y a plus la presssion de devoir donner son avis pour les achats du club....
© 2019 Jeux en Société - Jouer à 2048