Jeux en Société

Soirée du 18 octobre 2022

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (24) :

Ben, Kilian, Manu, Martin, Pascal, ReiXou, Stéphan, Cyrille, Fabien D., Pierre, Dom B., Jonathan, Michel, Anne-C, Frédéric, Lionel, Maud, Ewen, Grandom, Gérôme, Rémi, Yo, Thomas, Vincent

Parties jouées :

Council of Shadows x1, Les Châteaux de Bourgogne (Die Burgen von Burgund) x1, Starship Captains x1, marrakesh x1, Challengers x1, Lacrimosa x1, Les Tribus du Vent x1, Gaia Project x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Challengers
    • Challengers (2022)
    • Johannes Krenner, Markus Slawitscheck
    • Z-Man Games
    • 6 joueurs
    Durée : ??

    Les notes :

    • Manu : 6.5
    • Pascal : 8.5
    • Kilian : 7.0
    • Martin : 8.0
    • Ben : 8.0
    • ReiXou : 9.0

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Le jeu du salon de Essen de cette année.
      Super efficace, on deckbuild puis on joue à 1vs1 durant un tournoi où l'on va rencontrer chaque adversaire.

      C'est excellent à jouer. 
      Malgré cela, le soucis je trouve, c'est qu'il y a pas mal de combos de cartes qui vont dépendre de l'ordre de sortie. J'ai joué une de ces combos, c'est jamais sortit dans le bon ordre, j'ai pris des piles à chaque rencontre... 
      Si ça sort bien tu gagnes, sinon tu perds.
      Genre le gars qui booste toutes les autres cartes avec des symboles ballons est sortit dans les derniers. Celui qui à +3 s'il a des mort de valeur 1 sort systématiquement en premier. Celui qui permet de récupérer des newcommers mort sort avant les newcommers...

      Du coup, soit on a de la moule, soit on laisse tomber les combos...

    • ReiXou :
      ​En gros comme Ben. J'adore.

      Oui il y a de la moule (pas mal) mais je trouve qu'on est moins mauvais de parties en parties.

      Mais sinon tout est simple et jouissif, j'adore.
  • Council of Shadows
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Kilian : 8.0
    • Pascal : 7.0
    • Stéphan : 9.0
    • ReiXou : 7.5

    Les commentaires :

    • Stéphan :
      Découverte intéressante. On cherche à siéger au conseil of shadow. Un vrai petit trône est là pour asseoir notre personnage ! Pour cela il faut passer au niveau 3 du DarkTech.
      En phase 1 on achète des cartes et des développements techno.
      En phase 2 on pose 3 actions sur les emplacements 1,2,3. On joue les actions dans l’ordre et elles se décalent ensuite de 1. Seule la (les) action(s) de l’emplacement 3 est récupéré(es). Oui car au tour 2 et suivant on repose 3 actions qui recouvrent les précédentes. 
      Une dernière phase 3 permet de faire valoir sa majorité sur les galaxies pour gagner de l’énergie.
      La subtilité du jeu est que les actions font monter la piste de consommation d’énergie. Les résultats des actions et de la phase 3 fait augmenter une autre piste de production d’énergie.
      Quand la production dépasse la consommation nos « pairs » nous récompensent et on monte de 1 niveau de DarkTech et la production retombe à zéro.
      Le premier au niveau 3 DarkTech met fin à la partie.
      Au final on a de l’interaction, un peu de hasard et de frustration. Les tours peuvent être très asymétriques. On score beaucoup puis presque rien.
      Les stratégies possibles semblent équilibrées. Bien que Kilian nous trouve un bonus en passant au niveau 2 qui semble un peu puissant !
    • ReiXou :
      ​Jeu déroutant. J'ai du mal à formuler une opinion pour l'instant mais c'est intéressant même si on a un peu galéré avec les règles (la VF est pas super précise). Envie de rejouer en tous cas.

      Et on a fait une erreur de règles : 
      On n'est pas obligé de poser 3 cartes à son tour.
      On est juste obligé de recouvrir le premier carré à gauche
  • Gaia Project
    • Gaia Project (2017)
    • Helge Ostertag, Jens Drögemüller
    • Z-Man Games
    • 3 joueurs
    Durée : 3h30

    Les notes :

    • Cyrille : 7.2
    • Pierre : 7.9
    • Fabien D. : 7.5

    Les commentaires :

  • Lacrimosa
    • Lacrimosa (2022)
    • Ferran Renalias, Gerard Ascensi
    • Devir
    • 4 joueurs
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Jonathan : 7.5
    • Martin : 8.0
    • Michel : 9.0
    • Dom B. : 7.0

    Les commentaires :

    • Michel :
      ​Clairement, l'envie de rejouer est là. L'édition du jeu est superbe, et d'emblée, on est pris par la qualité du matériel. Le thème est original (je ne crois pas avoir déjà joué à un jeu me demandant de composer une oeuvre musicale et une biographie...) et plutôt bien rendu. Nous sommes bien en train de créer ou de jouer des oeuvres, de voyager à travers l'Europe, d'écrire le requiem de Mozart... Et ce, même sans oreille musicale ! :-) Les actions sont simples, compréhensibles facilement, mais avec des choix difficiles à faire à son tour de jeu. Bref, un plaisir de jeu indéniable, de quoi passer une bonne soirée !

      Sur cette deuxième partie, je commence à comprendre quelques combos possibles dans le jeu, que je n'avais pas vues à la lecture des règles ou sur la première partie. Pour l'exemple, je massacre mes adversaires à coup d'oeuvres musicales religieuses, alors que ces compositions sont plus faibles que les autres à la base. Mais avec telles tuiles compositeurs, et en faisant tel voyage à tel endroit, elles sont moins "nulles"... Je vois nettement d'autres combinaisons apparaitre (que je n'ai pas joué sur cette partie, car on ne peut pas tout faire en 20 tours de jeu), et d'autres possibles avec les deux autres compositeurs (on n'en joue que 2 sur 4, déterminés en début de partie) mais les chemins vers la victoire me semblent multiples. Clairement, il y a une courbe d'apprentissage, et au premier tour de la manche une de sa première partie, difficile de lire le plateau correctement. Enfin, il faut savoir que toutes les tuiles de villes vont sortir, et la connaissance de celles-ci aide à bâtir une stratégie.

      Dom pense que le premier joueur est peut-être avantagé, car il débute la première et la dernière manche. Il y a tellement d'opportunités sur le plateau, et on est aussi limités par les cartes actions que l'on a en main (4 parmi 9) que je ne pense pas que ce soit le cas. Ce sera à vérifier sur les parties suivantes.
    • Dom B. :
      Très enthousiaste au début: matériel magnifique, jeu de deckbuilding avec des petits détails inhabituels + du déplacement sur une carte + zones de majorités + tuiles bonus à récupérer, thème pas trop mal rendu, règles simples et d'ailleurs très bien expliquées, bref ça part bien.

      Au fur et à mesure de la partie on avance chacun à notre rythme, on sait qu'il y a un petit décompte de majorité à la fin mais il est bien visible, tout à l'air de bien se tenir. Puis tour 4 et 5 (sur 5), Michel commence à faire des actions qui lui font des points par dizaine/quinzaine (+ autant de sous), bref comme il dit si élégamment, il nous "massacre". Alors hormis le plaisir qu'on a à venir jouer à JES pour se faire "massacrer" par quelqu'un, je trouve un peu étrange cette seule voie sur cette partie pour amasser autant de points d'un coup. A priori je n'en ai pas vu d'autres. Alors bien sûr sur cette partie on aurait du tous le voir pour contrer ça, et rester dans le match, mais si le jeu se joue simplement sur cet aspect, ça lui fait perdre grandement son intérêt stratégique.
      Alors à voir selon les configurations de partie si il y a différentes voies qui permettent en fin de partie de faire des gros coups, et que ça offre plusieurs possibilités aux joueurs. Il y a 4 personnages qui proposent des tuiles bonus, et on en joue que 2 par partie.
      Peut être également que cette configuration de martingale était très (trop) particulière à cette partie entre les tuiles bonus et les tuiles des villes sur la carte.
      Bref il lui faut une seconde voire une troisième partie pour affiner mon avis sur ce point.

      Et effectivement comme l'a dit Michel, j'ai un gros doute sur le désavantage à être dans les dernières places de l'ordre du tour en début + en fin de partie, et inversement, même si ça reste un point de détail que l'on retrouve dans un certain nombre de jeu.

      Impressions à consolider sur d'autres parties, le jeu reste très plaisant à jouer.

  • Les Châteaux de Bourgogne (Die Burgen von Burgund)
    Durée : 2h00

    Les notes :

    • Frédéric : 8.0
    • Lionel : 7.0
    • Maud : 7.5
    • Anne-C : 7.5

    Les commentaires :

  • Les Tribus du Vent
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Yo : 7.0
    • Ewen : 7.5
    • Grandom : 7.5
    • Gérôme : 6.0
    • Rémi : 7.5

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Très fluide et très sympa. Un jeu familial plus à l'allemande. J'ai bien le fait de devoir aller contrôler les cartes des autres joueurs pour voir quelles cartes on peut jouer même si je ne l'ai pas assez fait à cette partie. On peut voir le type de carte des adversaires sur le dos des cartes et la puissance de nos cartes et notre capacité à les jouer dépend des types de cartes possédés par les autres : présence, majorité, somme des cartes de même type.

      Derrière il faut aller remplir en tuiles un tableau de5 par 4 cases et on a des objectifs à atteindre.  Moins original mais très fluide.

      Il va falloir que je revoie ma manière de jouer car j'ai eu l'impression d'arriver à faire tout ce que je voulais mais je suis arrivé bon dernier.

      La partie à 5 joueurs a aussi paru très longue même si au final on ne joue qu'une heure et demie. Mai je pense qu'il gagne à être joué à moins et en une heure max.
  • Starship Captains
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Grandom : 7.0
    • Yo : 7.0
    • Gérôme : 7.0
    • Rémi : 7.0

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Impression étrange où au début on a l'impression que le jeu va être torché en 30 min tellement le premier tour sur les 4 du jeu se passe vite.

      Le jeu est en fait très fluide et il nous a poussé à jouer vite et pas forcément bien, surtout moi. Il faut beaucoup plus optimiser ses technos que ce que j'ai fait et aller chercher des androïdes ou des commandants.

      A refaire vite.
  • marrakesh
    • marrakesh (2022)
    • Stefan Feld
    • Queen Games
    • 4 joueurs
    Durée : ??

    Les notes :

    • Manu : 5.0
    • Vincent : 8.0
    • Thomas : 7.5
    • Ben : 9.0

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Je mets 9 parce que j'ai super envie d'y rejouer mais sinon d'après mes critères, ça vaut un 8.
      J'aime beaucoup. 
      C'est clairement pas le jeu le plus stratégique de l'année, c'est une soupe de pistes et de points, on ne mets pas vraiment de moteur en route mais on essai d'être plutôt opportuniste.
      Ajouter à cela des tuiles contrat qui apparaissent, y a tout pour que je fuis.
      Malgré cela, j'en suis à 2 parties et demi (on a pas fini à Essen) et j'aime beaucoup. 
      C'est super fluide, la mécanique principale est pas mal du tout et le plateau personnel super sympa. Bref, ça tourne vraiment bien.

      On a chacun 12 cubes de couleur différentes, durant 4 tours  on en prend 3 chacun, cela détermine les actions que l'on va faire. Puis on balance les cubes de tout les monde dans la tour et on se partage ce qui tombe en prenant 1 ou 2 chacun de la même couleur jusqu'à ce qu'il y en ait plus.
      Les cubes vont déterminer la puissance de nos actions. Un cube reste sur son plateau perso toute la partie.
      Ensuite chaque joueur fait ses 3 actions d'un coup, avec au choix : l'action ou ajouter un cube pour plus tard.

      Du coup, est ce que l'on va prendre les cubes de nos actions de ce tour ou d'autres cubes pour préparer les futures actions ? Quand est ce que l'on fait la bascule entre j'ajoute un cube ou je fais l'action ? 
      A noter que lire le jeu des autres pour savoir quels cubes ils vont jouer peut être crucial, mais bon on l'a carrément pas fait là.

      Je suis pas trop fan de Feld mais celui là est bien sympa.



A noter :

© 2022 Jeux en Société - Jouer à 2048