Jeux en Société

Soirée du 2 août 2019

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (11) :

Alain, Pierre-Yves, Vincent F., Anne Cécile, Etienne, Frédéric, Julie, Antoine, Gérôme, Jean, Lucie

Parties jouées :

Proto x1, Herbaceous x1, Key Flow x1, L'Age de Pierre x1, Underwater Cities x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Herbaceous
    • Herbaceous (2017)
    • Eduardo Baraf, Keith Matejga, Steve Finn
    • Dr Finn's Games
    • 3 joueurs
    Durée : 0h20

    Les notes :

    • Pierre-Yves : 7.0
    • Alain : 6.5
    • Vincent F. : 6.5

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      ​Herbaceous est un jeu de collection de cartes comme il en existe une tripotée. Qu'a-t-il pour s'en distinguer ? Un système de collecte basé sur une sorte de "stop et encore". A son tour, un joueur révèle une carte puis se l'attribue dans son espace ou la laisse au pot commun. Il en révèle ensuite une seconde qui ira là où il n'a pas mis la première.

      Pour scorer, il faut constituer des collections en assemblant des cartes de son espace et des cartes du pot commun en respectant des critères précis : cartes toutes identiques, cartes toutes différentes, paires de cartes différentes, et un dernier pot libre (à trois cartes maximum, mais avec des cartes spéciales).

      Pourquoi des pots ? Car les cartes du jeu sont des plantes aromatiques qu'il faut planter dans des pots. C'est simple, malin et rapide. Idéal pour terminer la soirée.
  • Key Flow
    • Key Flow (2018)
    • Ian Vincent, Richard Breese, Sebastian Bleasdale
    • R&D Games
    • 4 joueurs
    Durée : 1h40

    Les notes :

    • Anne Cécile : 8.0
    • Etienne : 7.0
    • Julie : 7.5
    • Frédéric : 7.0

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​La version "draft" de Key Flower ! Du coup, au lieu d'une carte 2D qu'on construit avec des tuiles hexagonales, c'est un village en ligne que chaque joueur construit. Il faut donc faire plus attention aux coûts de déplacement... Le village est sur 2 lignes, autour d'une route centrale, avec les bâtiments de production (ou de transport, ou de points...) sur la ligne du dessus, et une ligne avec les bateaux ou des champs (avec des cochon, boeufs, moutons qui peuvent scorer à la fin, et des gains de ressources one-shot). Parmi les cartes qu'on drafte, certaines jouent le rôle de meeples (pardon, keyples !) pour activer les bâtiments. Soit les siens, soit ceux de son voisin de droite/gauche comme figuré par des flèches sur les cartes). Les cartes meeples d'une saison ne sont pas réutilisées à la suivante, elles sont conservées pour potentiellement scorer. Il y a aussi des jetons keyples one-shot, qu'on peut produire ou obtenir directement (peut-être même en défaussant une carte inutile, dans certaines versions des règles...)
      J'ai bien aimé les 3 premières saisons. On est un peu perdu la première, puis après ça roule bien. Plus rapide que le système d'enchères à base de meeple de KeyFlower, qui se transforme parfois en jeu de chaise musicale.
      J'ai moins aimé la phase d'hiver... On peut poser gratuitement une des 5 cartes hiver qu'on avait en main depuis le début (ça c'est un plus par rapport à KeyFlower), et ensuite on mélange les cartes non conservées de tous les joueurs (+ d'autres) pour drafter. Et ça fait juste trop de cartes (10 par joueur) !!! La moitié des objectifs se concurrençant, difficile de choisir.
      C'était ma deuxième partie, et j'ai mieux réussi à construire les bâtiments de production en quinconce, pour que les bâtiments à points puisse facilement s'intercaler à la 3ème saison... mais c'est Julie qui a gagné (107 points, contre 104 pour Anne-C et moi, devant Etienne)

      Si l'hiver n'était pas si long, ce serait vraiment un bon mélange (plus court et subtilement différent sans les enchères) de KeyFlower et de 7 wonders...
  • L'Age de Pierre
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Alain : 9.0
    • Pierre-Yves : 6.0
    • Vincent F. : 7.0

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      ​Il y a bien longtemps que je n'y avais pas joué à cet Age de pierre. Mais je n'ai pas tout oublié. Contrairement à Alain qui s'est lancé dans une stratégie famine, je me suis concentré sur les objets et les multiplicateurs d'outils... et ça a marché. De justesse, mais ça a marché. C'est un bon jeu, mais je m'en suis un peu lassé.
  • Proto
    • Proto (non renseignée)
    • non renseigné
    • 3 joueurs

    proto de "frog it"

    Durée : 0h30

    Les notes :

    • Vincent F. : -
    • Alain : -
    • Pierre-Yves : -

    Les commentaires :

  • Underwater Cities
    Durée : 3h30

    Les notes :

    • Jean : 3.5
    • Lucie : 5.5
    • Gérôme : 8.0
    • Antoine : 5.5

    Les commentaires :

    • Antoine :
      Underwater Cities rappelle tous les mauvais côtés de Terraforming Mars : peu de latitude dans ses choix car ils sont fortement guidés par les cartes qu'on reçoit, jeu très solitaire sur son plateau individuel, très long pour un jeu aussi peu stratégique.

      D'un autre côté il n'en a pas les qualités : Terraforming Mars est un jeu thématiquement fort alors qu'ici c'est zéro, et crée une interaction tendue entre les joueurs par la compétition pour la place sur le plateau et le jeu des objectifs et majorité. Rien de ça ici, où la seule chose pour laquelle on peut se battre sont les cartes S à 3 crédits, qui ne semblent pas si terriblement décisives que ça.

A noter :

© 2019 Jeux en Société - Jouer à 2048