Jeux en Société

Pax
Note moyenne : 8.0
Nombre de parties jouées : 1

Pax (2011)

  • Bernd Eisenstein
  • Irongames

Description :

Pax est un jeu de carte. Les joueurs incarnent la révolte des esclaves contre Rome. But du jeu, soit les joueurs perdent contre Rome et le joueur étant le traitre gagne, soit ils gagnent contre Rome et le joueur ayant le plus de points de Victoire gagne.

Les joueurs jouent chacun leur tour jusqu’à épuisement de la pioche. En début de partie, les joueurs démarrent avec 5 sous et une carte influence choisie parmi X. On place autant de carte que de joueur +1 sur la table (sous des cartes légions qui servent d’emplacement). On place enfin 3 cartes influence face caché (il s’agit de la puissance initiale de Rome).

Par la suite, en parlant de cartes, il s’agira de carte influence. Celles-ci sont réparties en 3 couleur, on un coût différent et apporte 1 ou 2 symboles de leur couleur.

Ensuite à son tour, le joueur choisi soit de faire un tour classique, soit de regarder les 3 cartes cachées et prendre 2 sous. Le tour classique se décompose comme suit :
- le joueur doit piocher 3 cartes, les unes après les autres et à chaque fois il doit décider de ce qu’il en fait (avant de voir la suivante). Il doit : en prendre une des trois dans sa main, en poser une des trois sur un des tas sous les cartes légions et en remettre une sous la pioche.
- le joueur peut acheter un tas qui se trouve sous une carte légion.
- le joueur peut poser des cartes devant lui en payant 0 pour la première, 1 pour la deuxième, 2 pour la troisième, ainsi de suite.
- le joueur prend des revenus. S’il a posé 0 carte, il prend deux sous. S’il a posé au moins une carte, il prend X sous qui dépendent des cartes posés.

Les cartes influence sont de 7 types :
- terrain : ils permettent de poser des légionnaires et des galères
- conspiration : à tout moment, le joueur qui a le plus de symbole conspiration prend la carte traitre, à la fin d’un tour (quand tout les joueurs ont joué), le traitre devient premier joueur. Et en plus, ces cartes permettent de poser des légionnaires et des galères
- Sénateur : quand on pose au moins une carte sénateur, le revenu est augmenté de 1 pour le tour en cour.
- Religion : pour 3 symboles religion, le joueur pioche les deux premières cartes simultanément, pour 6 symboles, il pioche les 3 simultanément.
- In Floribus : pour 3 symboles, le joueur a une réduction de 1 pour l’achat de cartes, pour 6 la réduction est de 2.
- Légionnaire : pour 3 légionnaires le joueur a un bonus de 1 force navale pour les calculs de fin de partie.
- Galère : pour 3 galères le joueur a un bonus de 1 force militaire pour les calculs de fin de partie.

A la fin de chaque tour, le tas (sous les cartes légions) qui coute le plus part à Rome, renforçant cette dernière. De plus, on remet une carte sous chaque carte légion vide.

Le jeu s’arrête quand la pioche est vide (grosso modo). On regarde la force de Rome par famille de carte en calculant le nombre de symbole. Si au moins un joueur bas Rome (en majorité) dans 4 catégories sur 7, alors Rome perd. Sinon Rome gagne et le traitre aussi.

Dans le premier cas, on compte les points :
- 2 points par couleur différentes posées devant soit.
- 3 points pour chaque catégorie où l’on bat Rome.
- 4 points pour le plus riche
- 1 point pour chaque force militaire (galère et légionnaire + bonus).
- 1 point pour le traitre


Rédigé par : Heuhh

Commentaires :

© 2020 Jeux en Société - Jouer à 2048